Ça chauffe à Colombes

Décidément, la rentrée est chaude à Colombes.

Sur le plan sécuritaire, la tragique agression de policiers (« nationaux ») colombiens sur le territoire de Gennevilliers est l’occasion d’entendre dans chaque camp le refrain habituel (chacun campant sur sa position, persuadé de sa justesse).

À droite : « le Maire de Colombes toujours autiste sur les questions de sécurité ! »
À gauche : « le gouvernement toujours irresponsable sur les questions de sécurité ! »

Quand on lit un député UMP dire que la crainte de la sanction est la meilleure des préventions (Éric Ciotti au Figaro), on a quand même des raisons de craindre le pire avec la droite qui renforce « l’arsenal » (tu parles d’un arsenal) sécuritaire à grands coups de lois (surfant autant que possible sur des faits divers) et dépouillant et la justice et la police des moyens de la faire appliquer, sans compter un désintérêt complet porté à la prévention, on se dit que, sur ce plan-là hélas, on ne risque aucune amélioration avant 2012.

Sur le plan des … incendies, la situation est évidemment moins critique qu’en Russie, mais l’incendie du gymnase tout neuf au collège Henri Dunant pose sérieusement la question de l’application des normes de sécurité dans les constructions et/ou des normes elles-mêmes, s’il s’avère qu’elles ont été suivies à la lettre.

On attend donc avec impatience le rapport d’expertise.

Pour autant, ça glose beaucoup à droite sur ce sujet (cf. les déclarations de M. Rainfray, MMes Goueta et Yade dans le Parisien) mais on les sent gênés aux entournures de ne pas pouvoir lâcher une nouvelle diatribe populiste contre le maire, vu que les collèges sont du ressort du Conseil Général, tout ce qu’il y a de plus bleu UMP.

Ce que vous ne savez peut-être pas, amis lecteurs (je ne sais pas si le pluriel s’impose), car l’événement n’a pas eu (et c’est normal) la même répercussion que pour l’incendie à Henri Dunant, c’est qu’il y a eu aussi un incendie (rapidement circonscrit, celui-là, fort heureusement) dans une salle du collège Gay Lussac ce mardi. Origine : vétusté électrique. Aucune victime bien heureusement.

Who’s next?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *